Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • L’estime de soi et la confiance en soi

    fillette écoute.jpgNotre éducation judéo-chrétienne nous a appris à aimer les autres et à nous oublier. Or, la capacité à aimer un autre est intimement liée à l’amour que l’on se porte.

    « L’amour de soi et l’amour des autres ne sont pas des alternatives. Au contraire une attitude d’amour envers soi-même se rencontrera chez tous ceux qui sont capables d’aimer les autres ».

    Eric FROMM.

    Certains considèrent que l’égoïsme et l’arrogance sont équivalents à l’estime de soi et à la confiance en soi. Or il y a une différence entre une personne qui se sur-valorise et affiche, coûte que coûte, une image positive d’elle-même et une personne qui s’estime vraiment.

    « Les personnes qui ont une estime de soi réellement élevée pensent qu’elles sont compétentes et dignes d’être aimées. Les personnalités narcissiques prétendent avoir une estime de soi très élevée mais elles en fait incertaines à propos de leur valeur. Par conséquent elles sont obligées d’asseoir leur vision d’elles-mêmes sur des activités compensatoires. Elles compensent souvent leur doute sur elles-mêmes en essayant de dévaloriser les autres. »

    William JAMES

    Quant à Nathaniel BRANDEN, il appelle l’estime de soi : "le système immunitaire de la psyché".

    L’estime de soi est donc l’appréciation favorable de soi-même. Il s’agit  d’un jugement porté sur soi.

    La confiance en soi relève quant à elle dune conviction : elle motive un individu pour agir.

    Par contre, elle est interactive entre le monde et soi. Quand vos actions vous mènent à l’échec, au rejet et à la souffrance, votre confiance en vous s’en trouve altérée.

    Par contre, si vous avez une haute estime de vous-même, vous saurez affronter les difficultés et les problèmes avec une certaine détermination.

    La persévérance pré-suppose que la réussite est possible. 

    Une personne qui a une pauvre estime d’elle-même, recherchera la sécurité et s’en tiendra au moindre effort pour ne rien bouleverser de son système de croyances et par peur de s’affaiblir encore.

    Et vous ? Quel jugement portez-vous sur vous-même ? Quel amour vous accordez-vous ? Comment prenez-vous soin de vous ?

     

     

  • Peut-on avoir trop confiance en soi?

    herisson[1].gifNi hérisson, ni paillasson !

    Vous redoutez de prendre de nouvelles responsabilités ? Vous vous comparez sans cesse aux autres et considérez souvent qu’ils ont plus de valeur que vous ? Vous avez du mal à exprimer une demande, à poser vos limites ? Vous doutez de la sincérité d’un compliment qui vous est fait ? Vous oscillez entre autoritarisme et passivité ? Vous êtes agressif et ne savez pas pourquoi ? Vous voulez toujours avoir raison ?

    Si vous avez répondu « oui » à l’une ou l’autre de ces questions vous êtes invités à restaurer ou à développer votre confiance en soi.

    Contrairement à ce qu’on pourrait imaginer, le déficit de confiance en soi affecte aussi bien les personnes dites « réservées » que les personnes ayant une attitude génératrice de conflits. Selon certaines études, 60 % des individus manqueraient de confiance en eux. Nathaniel Branden –psychologue mondialement réputé dans ce domaine- affirme que la confiance en soi n’est pas innée mais s’acquiert.

    Or, posséder une bonne confiance en soi est une question de survie pour relever les défis professionnels et personnels du monde moderne. 

    La confiance en soi ? Qu’est-ce que c’est ?

    C’est n’être ni passif, ni agressif. C’est se respecter et respecter autrui. C’est percevoir que vous pouvez faire face aux défis de votre quotidien. C’est avoir confiance en votre capacité à penser, apprendre, faire des choix, prendre des décisions, vous adapter aux changements…

    Et savoir que vous méritez le bonheur. Elle ne vient pas de l’extérieur, ni de votre patron, ni de vos parents, ni de vos amis car la sensation de confiance apportée par l’extérieur est éphémère et peu satisfaisante. En effet, de toutes vos opinions, celle que vous avez de vous-même est la plus importante.

    La confiance en soi est un acte d’éveil, suivi d’une pratique quotidienne qui consiste à reconnaître qui nous sommes et ne sommes pas, et à être honnête sur ce que nous découvrons.

    Quelqu’un peut-il avoir trop de confiance en soi ?

    En aucune façon. Il est très important de faire la distinction entre confiance en soi et arrogance. C’est le syndrome de ceux qui « en font trop » et se sentent obligés d’agresser l’autre ou de citer à tout bout de champ leurs diplômes, leurs relations célèbres ou leurs biens matériels. ? Pas facile, c’est vrai d’accepter que si l’on ne supporte pas l’autre, c’est qu’on ne se supporte pas soi-même.

    Identifier ses besoins, exprimer ses sentiments, dépasser ses blocages… La confiance en soi, ça se travaille !