Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Un temps pour Soi

  • Protection des données (RGBD)

    Bonjour,

    Vous avez sûrement entendu parler du nouveau règlement européen sur la protection des données à caractère personnel qui entrera en vigueur le 25 mai 2018 afin de protéger vos données personnelles (RGPD).


    Je vérifie que vous souhaitez toujours recevoir les informations sur mes activités concernant la psychothérapie, les constellations familiales, le développement personnel et les différents stages et manifestations que j’anime seule ou avec Moïse Bergeron.

     

    Sachez que je recueille vos informations soit :

     

    -Via la page d’inscription à la newsletter qui figure sur les différents sites mentionnés

    -Via des formulaires d'inscription

    -Lors d'une demande d'information sur nos activités

    -Via l'utilisation d'un réseau social

    Bien-sûr, je n'ai jamais divulgué vos coordonnées à quiconque et elles ne seront jamais partagées avec d'autres personnes, ni aucunes autres associations.

    Si vous voulez continuer à recevoir mes mails, vous n'avez rien à faire.


    Si vous voulez vous retirer de ma liste de diffusion, vous avez juste à cliquer sur le lien au bas de cette page -"se désinscrire". Bien-sûr vous pourrez toujours le faire à tout moment, même après le 25 mai 2018.


    J'espère que vous aurez envie de continuer à recevoir mes informations. Sinon, sachez que vous pourrez retrouver toutes les infos me concernant sur mon site – http://les-constellations-familliales.com ou encore sur www.choisirdetresoi.com ou sur mon blog http://untempspoursoi.hautetfort.com


    Au plaisir de vous accompagner seule ou en duo et de partager avec vous de magnifiques aventures intérieures.

    Bien chaleureusement.

    Sylvie Bergeron,
    sylviebergeron24@gmail.com

    tel : 06 84 07 18 10

  • Inscrivez-vous pour consteller le 2 juin 2018 près de Périgueux

    Les raisons sont nombreuses de vouloir consteller : trouver sa juste place, finaliser un deuil (fausse-couche, avortement, etc), se libérer d’un abus sexuel, améliorer ses relations, se libérer de schémas de répétition d’échec, (re)trouver du goût à la vie, lever les freins à sa réussite professionnelle et à l’abondance, trouver sa voie professionnellement, etc. Voir à ce sujet, mon article : Les 10 bonnes raisons de consteller et les 3 erreurs à éviter.

    Cette démarche de pacification se place au-delà d’une compréhension intellectuelle des raisons de mes problématiques et d’une dimension égotique. Elle invite à reconnaître et à se soumettre aux lois de la vie et aux lois de l’Amour qui rendent libre.planning constellations familiales,aquitaine,bordeaux,périgueux,montauban,inscription

    Pour savoir comment se passe une constellation, cliquez sur "Comment se passe une constellation"

    Si vous êtes intéressé (e), alors voici la procédure à suivre :

    1. Téléchargez le bulletin d'inscription ici : WEB-S-Bergeron-atelier-2018.pdf et (si vous n'avez jamais constellé avec moi)
    2. Complétez le questionnaire préparatoire ci-après : questionnaire preparatoire cf 2018.pdf

    Toutes les informations sont sur www.les-constellations-familiales.com/

    notamment les témoignages de ceux qui ont mis en place leur constellation.

    Au plaisir de vous accompagner dans ce processus de transformation.

     

    Lire la suite

  • Famille recomposée : quelle place prendre vis à vis des enfants?

    Voici une étude de cas qui aborde la question des familles recomposées et des conditions nécessaires à une bonne harmonie « Quel place prendre vis à vis des enfants du premier lit de mon partenaire ? »

    La situation : Juliette a 37 ans. Elle a divorcé d’un premier compagnon lorsqu’elle avait 32 ans et ses deux enfants Mael et Noé sont restés vivre avec elle. Ils étaient alors âgés de 7 et 5 ans respectivement. Deux ans plus tard, elle rencontre Guillaume et ils décident de vivre ensemble. Très vite, les relations deviennent tendues. Guillaume ne supporte pas de croiser l’ex-mari de Juliette lorsqu’il vient chercher les enfants et il éprouve de la jalousie à son égard. Juliette a beau le rassurer, rien n’y fait. De plus, il critique souvent leur père devant les enfants, la façon dont il s’occupe d’eux lorsqu’il les prend le week-end et même la ressemblance que l’aîné a avec son père. Guillaume a du mal à supporter les temps d’exclusivité que Juliette consacre à ses enfants. Il dit d’ailleurs : « C’est moi ton homme et ce n’est pas normal que tu passes autant de temps avec tes enfants».

    Lire la suite

  • Le génogramme : outil en psychogénéalogie et parfois en constellations familiales

    arbre torduLe génogramme est la représentation visuelle de l’arbre familial. C'est l'outil de prédilection de la psychogénéalogie et de la thérapie familiale systémique. Il va bien au-delà de l’arbre généalogique conventionnel qui s’attache aux prénoms et noms, aux dates (de naissance, de mariage, de décès). Il intègre toutes les informations importantes sur chacun (accidents, maladies graves, professions,...) ainsi que les événements de vie douloureux (guerre, immigration, spoliation, faillite, abus sexuels, rôle pendant la guerre, enfants adultérins, etc.). Des codes sont utilisés pour représenter des hommes (carrés), des femmes (cercles), des liens de mariage, des séparations (double trait sur le lien), etc. et l’utilisation de la couleur permet de surlligner les similitudes de dates, de métiers, les événements traumatisants pour le clan, la place dans la fratrie, etc.

    La représentation visuelle permet rapidement de repérer les schémas de répétition, les loyautés invisibles, les messages cachés dans les prénoms, les adresses, les professions bien souvent réparatrices et les dynamiques à l’oeuvre en terme de constellations familiales.

     

    Lire la suite

  • Empathes : des coeurs sur pattes!

    Les empathes sont arrivés dans ce monde en se demandant s’ils ne s’étaient pas trompés de planète! Ils ont du coeur. La souffrance des autres, la violence, les conflits, la cruauté envers les animaux ou les plus faibles, le manque de délicatesse, d’écoute et de compréhension constituent de grandes souffrances pour les empathes. Ils ont à coeur d’aider les autres, de rendre service, de soutenir les plus faibles. Or, il peut y avoir un grand décalage entre les valeurs qui sont les leurs et celles qu’ils observent chez les autres humains. La jalousie, l’envie, la moquerie, la" normalité sociale » dès lors qu’elle va à l’encontre de leur coeur, la sexualité débridée, la mode décadente, la musique déjantée, etc. ne riment pas avec la beauté, la bienveillance, le respect, la compassion qui animent ces êtres empathiques.

    Il leur faudra apprendre à poser de justes limites, à se protéger énergétiquement car ils ont tendance à être des éponges émotionnelles, à faire preuve de discernement pour ne pas être abusés. Voir à ce titre l’article sur les empathes face aux narcissiques

    Il leur faudra reconnaître leur propre valeur qui a souvent été moquée et dégradée et surtout faire preuve de discernement en écoutant leur coeur qui saura les guider vers les personnes et les situations qui leur conviennent et aussi les tenir éloignés des personnalités toxiques.

    Il leur faudra apprendre à s’aimer eux-mêmes et à n’aider que ceux qui le leur demandent, dans le respect de la loi du libre arbitre et de la loi du consentement.

    En effet, porter la souffrance de l’autre ne l’aide en rien et surtout le prive de la leçon de vie qui lui était proposée.

  • S'aimer soi-même, un challenge!

    Le plus gros challenge de l’être humain, c’est d’apprendre à s’aimer lui-même. Et pour s’aimer soi-même, il va lui falloir apprendre à se pardonner. Se pardonner de ne pas avoir réussi à correspondre à 100% aux attentes des autres, de ses parents, de ses enseignants, de la société. Se pardonner d’avoir voulu se conformer aux attentes des autres et de s’être, par conséquent, oublié, de s’être éloigné de sa nature véritable, de sa nature spirituelle.

     

    S’aimer est un long travail d’apprentissage. Ça veut dire reconnaître les blessures qui ont été vécues. Ça veut dire en tirer les enseignements, dépasser les regrets, dépasser le ressentiment vis à vis de ceux qui lui ont fait subir ou vivre ces expériences. Ça veut dire aussi s’approprier ce que cela lui a permis de devenir, de comprendre, de renforcer au niveau des qualités humaines que sont le discernement de ce qui est bon pour soi ou de ce qui est toxique pour soi. Ça permet de reconnaître que cela a pu permettre de développer une sensibilité, une compréhension du monde.

    Lire la suite