Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Il faut lâcher prise !

Ca y est! J'ai décidé de lâcher prise, d'arrêter de vouloir tout contrôler, d'anticiper tout et de flipper dès que les choses ne se présentent pas comme prévu.

J'ai lu un article sur le lâcher prise et ça m'a bien parlé. Moi, je suis une adepte du self-control ! Ca m'a rendu de grands services d'ailleurs. J'ai ainsi évité d'être trop agressive avec mon manager et d'envoyer tout péter !

Léonie, ma grande amie, m'a dit : - Bernadette, tu envoies un message contradictoire à ton cerveau (une injonction paradoxale) en disant "il faut lâcher prise". Car si tu dis "il faut", tu contrôles. Et, justement, le lâcher prise, c'est tout le contraire. Décidément, ce truc n'est pas évident !

injonction paradoxale,lâcher prise,laisser faire,observateur,ego,mental

Et pour m'achever totalement, Léonie ajoute : - Et surtout, ne va pas confondre le lâcher prise avec le laisser-faire ! Ca n'a rien à voir. Le lâcher prise est une posture intérieure, une acceptation du moment présent et une présence qui dépasse le mental et l'ego, tandis que le laisser-faire c'est du renoncement, du fatalisme. Tu peux lâcher prise et adopter ensuite l'action juste.

Aïe ! Léonie, je m'y perds. Je ne vais jamais y arriver. Et Léonie, toujours souriante me répond : - n'attends pas que cela arrive un jour lointain, quand tu seras sage et éveillée, tu peux commencer dans l'instant en accueillant tes doutes, tes peurs et en les laissant partir. C'est depuis cette posture de témoin que le lâcher prise peut prendre place.

Commentaires

  • Le lâcher-prise va avec le questionnement sur soi-même et si par occasion je suis dans un processus de questionnement sur moi-même je vais peut-être être amené à m'apercevoir ce que signifie "lâcher-prise". Avec la plus grande patience avec moi-même mais tout simplement il se trouverait que je serais dans cette heureuse disposition, je vais me rapprocher de ce que signifie véritablement lâcher-prise et ensuite je vais être victime de mon questionnement sur moi-même et il va agir sur mon état psychique. Si d'une manière heureuse je me trouve dans un questionnement(que d'ailleurs je n'aurais pas décider d'adopter) qui m'amène à découvrir mon impuissance face à mon état psychique, et que je découvre que je suis sur les épaules d'un géant qui est la nature et ses lois, je serais alors en mesure d'attendre que les processus naturels fassent leur travail et paradoxalement je serais par là même moins impuissant.

Les commentaires sont fermés.