Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Confiance en soi - Page 3

  • Se décider pour un stage - pas si facile

    question1.pngCa y est, j’ai pris la décision de passer à la vitesse supérieure et de faire un stage. Comment, ils disent déjà ? Un stage de développement personnel ou un stage d’épanouissement personnel. Enfin, pour l’épanouissement, je verrai plus tard.... Si ça marche !

    Et d’abord, comment savoir si ça va marcher pour moi. J’ai déjà lu plein de bouquins sur l’affirmation de soi, sur la gestion du stress, sur l’ouverture de ma conscience et j’en suis toujours au même point. Pas tout à fait quand même ! Car, je dois reconnaître que maintenant je comprends mieux. Bon, je comprends, mais cela n’a pas énormément changé ma vie. Je comprends ce qui se passe et pourtant je revis certains schémas qui sont plus que répétitifs.

    Alors, un stage. Oui. Ca pourrait m’être utile. Mais alors là, le problème qui se pose, c’est comment choisir et avec qui ? Je ne connais personne qui en ait fait un. Et dans Psychologies Magazine ou Biocontact il y a plein d’adresses et de noms plus pompeux que les autres. Pourtant, si ça se trouve c’est bien.

    Heureusement, maintenant, je peux surfer sur internet et me renseigner sur les formateurs et sur le contenu ou les méthodes du stage et ça me donne déjà une ambiance. J’ai même trouvé des sites où il y a des témoignages et des vidéos. Alors, là ça me va bien car je peux faire jouer mon intuition et sentir si j’ai envie de travailler ou pas avec eux.

    Y a plus qu’à choisir !

  • L’histoire de Clotilde qui ne connaissait pas sa valeur

    MC900341859.JPGClotilde a 22 ans. Son petit nez retroussé et ses taches de rousseur lui valent souvent des remarques moqueuses de ses camarades de promo. « T'as pris le soleil derrière une passoire ! » ou « Tu joues de la trompette sans instrument ? ». Clotilde sourit bravement, mais ça la vexe. Déjà que depuis toujours elle a entendu ses parents lui seriner « Je ne sais pas comment tu te débrouilles ma pauvre fille, mais t'es toujours mal fagottée. Regarde ta sœur et prends exemple  ! ».  Des efforts, elle en a fait des tonnes. Pour être bonne en classe, réussir son concours. Tantôt elle était la meilleure et là elle se sentait exister, tantôt elle rejoignait le peloton des « corrects» et alors là le moral était en berne. C'est d'ailleurs ça son problème si elle y pense. Si elle se compare aux autres, elle n'est jamais assez bien. Trop ceci ou pas assez cela. C'est fatigant à la fin ! En même temps, si elle ne se compare à personne elle ne sait pas ce qu'elle vaut. Étrange ! N'aurait-elle pas de valeur en tant que telle ? Et si elle en avait une ce serait quoi ?

    Lire la suite

  • Croyance limitante « Fais plaisir"

    Je vous invite à poursuivre votre découverte des croyances limitantes en ECOUTANT l'audio ci-après qui aborde la croyance limitante "FAIS PLAISIR". 



    podcast

    Pour ceux qui préfèrent la lecture, vous trouverez ci-après la retranscription de cet audio.

    Laissez-moi vos commentaires sous la note dans la rubrique "commentaire" (en orange) et si vous n'êtes pas encore inscrit à la Newslettercomplétez le formulaire en haut et à droite. C'est gratuit 

    Lire la suite

  • Adultisme ou parentification : une stratégie de survie

    Boris Cyrulnik qualifie l’adultisme ou la parentification de « mécanisme de défense » et de « stratégie relationnelle coûteuse ». Il ajoute encore que ça consiste pour l’enfant à « apprendre le déplaisir de vivre par responsabilité précoce ». Etre adultisé consiste à prendre en charge de façon précoce son ou ses parent(s), à se sentir responsable de leur survie et/ou de leur bonheur au détriment de l'insouciance de l'enfance. C'est devenir sérieux avant l'âge mais finalement, rester petit dans son coeur, d'où une certaine immaturité affective!

    Lire la suite

  • Prise de conscience lumineuse!

    volonté et motivation conduisent à l'action,insight,prise de conscienceJe ne sais pas si vous êtes comme moi mais j'ai parfois des prises de conscience qui me paraissent lumineuses! Par exemple, j'ai une fois ressenti très fortement comme une évidence viscérale que si j'avais la VOLONTE et la MOTIVATION, alors rien ne devait m'arrêter pour agir !

    Peut-être trouverez-vous cela évident. Toutefois, quand j'étais toute jeune fille et que je voyais quelqu'un en difficulté, par exemple une maman avec sa poussette qui descendait un escalier, je tergiversais tellement longtemps à me demander si je n'allais pas l'ennuyer avec ma proposition d'aide, à avoir peur de proposer mon aide, à me dévaloriser en me demandant qui j'étais moi pour proposer mon aide, etc. que la maman avait déjà fini de descendre son escalier avec sa poussette! Je me retrouvais face à moi-même avec la honte et la culpabilité qui venaient nourrir mes blessures narcissiques !

    bebe poussette.jpg

    Bref, vous voyez ce que je veux dire.

    Alors, quand cette prise de conscience VOLONTE + MOTIVATION implique ACTION sans prise de tête m'est venue un jour au cours d'une méditation, c'était magique et j'ai eu envie de partager. Or, vous avez sans doute expérimenté que les prises de conscience lumineuses pour nous sont difficiles à partager. Car les autres, le "savent" déjà avec la tête et n'apprennent rien. Toutefois, ce savoir n'est pas toujours descendu dans chacune de nos cellules.

    Alors, je partage tout en ayant conscience que vous savez tout cela déjà à un certain niveau de votre Etre. Peut-être que ce partage pourra toucher d'autres niveaux, peut-être pas. Et c'est OK !

    Belle journée à vous.