Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Histoires pour réfléchir - Page 5

  • Oser, c’est risqué !

    3 singes humains.jpgRire, c'est risquer de paraître idiot.

    Pleurer, c'est risquer de paraître sentimental.

    Aller vers quelqu'un, c'est risquer de s'engager.

    Exposer ses sentiments, c'est risquer d'exposer son moi profond.

    Présenter ses idées, ses rêves à la foule, c'est risquer de les perdre.

    Aimer, c'est risquer de ne pas être aimé en en retour.

    Vivre, c'est risquer de mourir.

    Espérer, c'est risquer de désespérer.

    Essayer, c'est risquer d'échouer.

    Mail il faut prendre des risques, car le plus grand danger dans la vie, c'est de ne rien risquer du tout !

    Celui qui ne risque rien ne fait rien, n'a rien, n'est rien. Il peut éviter la souffrance et la tristesse, mais il n'apprend rien, ne ressent rien, ne peut ni changer, ni se développer, ne peut ni aimer, ni vivre.

    Enchaîné par sa certitude, il devient esclave, il abandonne sa liberté.

    Seuls ceux qui risquent sont libres.

    (Auteur inconnu)

  • Voir tout comme un cadeau - Interview de Alice Herz Sommer

    Voici une vidéo qui m'a été partagée et qui m'a profondément touchée. Touchée par la simplicité de cette femme de 108 ans, déportée pendant la guerre en camp de concentration avec son fils de 5 ans. Touchée par son regard optimiste, d'ouverture et de compassion.

    Comme la personne qui me l'a adressée, je partage à mon tour cette vidéo.


  • Les 12 règles d’or parentales !

    éduquer son enfant,règles,double contrainte,codage croisé,cohérence,cadreVoici quelques pistes pour grandir en tant que parents car nous éduquons nos enfants et eux ils nous élèvent !

     

    1. Gratifier la cohérence et ne pas cautionner l'incohérence. C'est à dire encourager les comportements qui vont bien et relever ceux qui posent problème. Cela veut dire aussi, ne pas fermer les yeux sur ce qui ne va pas pour préserver la relation OU ne pointer QUE ce qui ne va pas !
       
    2. Réhabiliter le droit à l'erreur. Nous apprenons en osant faire et donc en faisant des erreurs. Celles-ci ne sont que des opportunités de rectifier le tir et de continuer à avancer en tirant les enseignements nécessaires.
       
    3. Laisser l'enfant vivre pleinement chaque étape de sa vie d'enfant. Pour prendre une métaphore, ce n'est pas en tirant sur une carotte qu'on la fait grandir plus vite. Je ne confie donc pas de responsabilité à l'enfant au-dessus de son âge, je ne me confie pas à lui (c'est moi l'adulte et lui l'enfant, il n'est pas mon confident). Il a aussi le droit de rêver et de ne RIEN faire car ça le nourrit (tout comme nous d'ailleurs, bien que nous l'ayons oublié).
       
    4. Respecter les rites de passage et les fêter. Nous manquons trop de rites qui marquent un passage entre un avant et un après. Par exemple, la jeune fille qui a ses premières règles est en train de vivre un passage. Cela peut donner l'opportunité de créer un moment priviligié (cadeau, sortie, etc...) entre elle et sa mère ou entre elle et les femmes de sa famille.

    5. Poser un cadre et des limites : les faire respecter et les maintenir en permanence. Evidemment, le cadre et les limites vont évoluer en fonction de l'âge de l'enfant. En revanche, rien n'est plus insécurisant pour l'enfant que l'absence de limites ou un cadre qui change tout le temps de façon aléatoire.

    6. Mettre son enfant face aux conséquences de ses actes.

    7. Fêter les victoires de l'enfant (ne pas le priver de ses victoires). Il s'agit de ne pas minimiser son succès, ni de pointer ce qu'il aurait pu faire mieux ! Ou encore, de ne pas s'attribuer sa réussite (c'est grâce à moi s'il a obtenu 16/20 !)

    8. Ne pas se servir de son enfant pour cautionner nos propres incohérences et stratégies d'évitement. Exemple : c'est à cause de lui si...

    9. Eviter de créer et d'entretenir des messages contradictoires (double-contrainte et codage croisé). Exemples : "si tu m'aimes, restes avec moi au lieu d'aller voir tes amis" (double-contrainte) ou encore "j'aime quand tu es obéissant" (codage croisé = je reconnais quelque chose que mon enfant n'est pas fondamentalement et par conséquent, je ne reconnais pas ce qu'il est).
       
    10. Laisser son enfant découvrir le plaisir en dehors des jupes parentales. Lui aussi a son jardin secret.

    11. Eviter de créer et d'entretenir des secrets de famille (ou les gérer avec responsabiité lorsqu'ils sont inévitables). De toute façon, l'enfant est une grosse éponge. Il capte tout au niveau corporel, émotionnel, non verbal et il sait déjà sans pouvoir nommer précisément.

    12. Exprimer par le geste et la parole l'amour qu'on lui porte. Aimer est un verbe d'action ! Le nourrir et subvenir à ses besoins est nécessaire mais pas suffisant. L'enfant retient les moments de jeu, de lecture, de partage léger passés avec lui. Il n'est pas sensible à ce que nous faisons par DEVOIR.

    A venir, les 12 conseils de la police américaine pour faire de votre enfant un "bon déliquant" !

    A lire : "Langages d'amour des enfants" de Gary Chapman. Cliquer sur le lien Amazon suivant pour en savoir plus :

     
  • Conte de l’Homme qui émettait des souhaits sous un arbre magique

     Voici un conte que j'ai reçu de la part de Christian Godefroy et que je partage avec vous. Belle lecture.
     
     
      conte,l’arbre à souhaits,demande,préciser sa demande,créer sa vie  "Un voyageur très fatigué s'assit à l'ombre d'un arbre sans se douter qu'il venait de trouver un arbre magique, "l'Arbre à Réaliser des Souhaits".

        Assis sur la terre dure, il pensa qu'il serait bien agréable de se retrouver dans un lit moelleux. Aussitôt, ce lit apparut à côté de lui.

        Étonné, l'homme s'y installa en disant que le comble du bonheur serait atteint si une jeune fille venait masser ses jambes percluses. La jeune fille apparut et le massa très agréablement.

        « J'ai faim, se dit l'homme, et manger en ce moment serait à coup sûr un délice. » Une table surgit, chargée de nourritures succulentes.

        L'homme se régala. Il mangea et il but. La tête lui tournait un peu. Ses paupières, sous l'action du vin et de la fatigue, s'abaissaient. Il se laissa aller de tout son long sur le lit, en pensant encore aux merveilleux évènements de cette journée extraordinaire.

        « Je vais dormir une heure ou deux, se dit-il. Le pire serait qu'un tigre passe par ici pendant que je dors. »

        Un tigre surgit aussitôt et le dévora."

        Vous avez en vous un Arbre à souhait qui attend vos ordres.

        Mais attention, il peut aussi réaliser vos pensées négatives et vos peurs. En tout cas, il peut être parasité par elles et se bloquer. C'est le mécanisme des soucis. A vous d'être attentif aux demandes conscientes ou inconscientes que vous formulez et de les préciser au maximum. Vous risquez bien de n'avoir que ce que vous demandez !

  • Prendre le large

    bateau zen.jpgVous arrive-t-il parfois d'avoir le cerveau en surchauffe, d'avoir le mental qui tourne à plein régime malgré toutes les techniques de gestion du stress que vous avez pu découvrir ?

    Et dans ce cas, vous dites-vous que vous êtes en train de basculer dans le FAIRE au lieu de manifester votre ETRE ? 

    Si c'est le cas, il est temps de prendre du recul, de faire une pause, de vous extraire de votre environnement et pourquoi pas de partir en vacances, de prendre le large là où les mobiles et les mails ne pourront pas vous atteindre, là où vous serez "obligés" de décrocher, de vous recentrer, de vous vous choucouter et de revenir à l'essentiel !

    Vous savez quoi ? C'est ce que je vais faire moi-même d'ici quelques jours. Vous n'aurez donc plus de réponse à vos mails ni à vos appels pendant quelque temps. Ne m'en veuillez pas. Dites-vous que je vous reviendrai plus disponible, plus remplie de vie et plus à votre écoute, ... pour mieux vous accompagner.

    Ce sera pour vous l'occasion d'être complètement AUTONOMES en me retournant vos inscriptions et questionnaires éventuels directement à mon adresse. Je les découvrirai avec bonheur à mon retour. Je vous confirmerai vos inscriptions à ce moment là.

    Alors, à très bientôt le plaisir de vous retrouver rechargée en énergie !

    Sylvie

  • Les défis vous transforment-ils en carotte, en oeuf ou en grain de café ?

    Il circule parfois des histoires sur le Net qui sont riches d'enseignements. Je partage celle-ci avec vous.

    ***********************

    adversité,évoluer,évolution,gérer les défis,pacifier le passéUne jeune femme va chez sa mère et lui dit que sa vie est tellement difficile qu’elle ne sait pas si elle peut continuer. Elle en a marre et est fatiguée de se battre tout le temps. Dès qu’un problème est réglé, un autre apparaît dans sa vie.

    Sa mère l’amene dans la cuisine. Elle remplit trois casseroles d’eau et les place chacune sur la cuisinière à feu vif. Bientôt, l’eau commence à bouillir.

    Dans la première casserole, elle place des carottes, dans la deuxième, elle met des oeufs et dans la troisième, elle met des grains de café moulus. Elle les laisse bouillir sans dire un mot. Après 20 minutes, elle retourne vers ses casseroles. Elle sort les carottes et les place dans un bol. Elle sort les oeufs et les place dans un bol. Puis, elle verse le café dans une carafe.

    Se tournant vers sa fille, elle dit : "Dis-moi, que vois-tu ?"

    "Des carottes, des oeufs et du café !", répond sa fille.

    adversité,évoluer,évolution,gérer les défis,pacifier le passéLa femme l’amene plus près et lui demande de toucher les carottes. La fille les touche et note qu’elles sont toutes molles et souples. La mère lui demande alors de prendre un oeuf et de le briser. La fille enleve la coquille d’un oeuf et observe qu’il est dur à l'intérieur. Finalement, la mère lui demande de goûter le café. La fille sourit en dégustant l'arôme riche du café.

    La fille demande alors, "Qu’est-ce que ça veut dire maman ?" Sa mère lui explique que chaque ingrédient a été plongé dans la même eau bouillante, mais que chacun a réagi différemment.

    La carotte y est entrée forte, dure et solide. Mais après être passée dans l’eau bouillante, elle a ramolli et est devenue faible.

    adversité,évoluer,évolution,gérer les défis,pacifier le passéL’oeuf a été plongé dans l'eau fragile avec l’intérieur fluide. Mais après être passé dans l’eau bouillante, son intérieur est devenu dur.

    Quant aux grains de café, eux, ont réagi de façon unique. Après avoir été dans l’eau bouillante, ils ont changé l’eau.

    "Lequel es-tu ?", demande la mère à sa fille. "Lorsque l’adversité frappe à ta porte, comment réponds-tu ? Es-tu une carotte, un oeuf ou un grain de café ?"

    Penses-y...

    Suis-je la carotte qui semble forte, mais qui dans la douleur et l’adversité devient molle et perd sa force ?

    Suis-je un oeuf qui commence avec un coeur malléable, mais change avec les problèmes ? Ai-je un esprit fluide qui devient dur et inflexible dans la douleur ? Est-ce que ma coquille ne change pas, mais que mon esprit et mon coeur deviennent encore plus durs ?

    Ou suis-je comme un grain de café ? Le grain change l’eau, il change la circonstance qui amène la douleur. Lorsque l’eau devient chaude, il relâche sa fragrance et sa saveur. Si tu es comme un grain de café, tu deviens meilleure et change la situation autour de toi lorsque les choses semblent empirer.

    ***********************

    Comment gérez-vous l’adversité ?

    Comme une carotte, un oeuf ou un grain de café ?

    Puissiez-vous avoir suffisamment de joie pour vous rendre doux,

    Suffisamment de défis pour vous rendre fort,

    Suffisamment de peines pour vous garder Humain

    Et suffisamment d’espoir pour vous garder heureux.

    L'important est de ressortir le meilleur de tout ce que la vie met sur notre route. L’avenir le plus clair sera toujours basé sur un passé pacifié permettant d’aller de l’avant.


    Alors, laissons derrière nous les blessures du passé et devenons le meilleur de nous-mêmes !

    Pssitt : vous voudrez peut-être faire connaître ce message et ce blog aux personnes qui ont une signification pour vous, à ceux qui vous font sourire quand ça va mal, à ceux qui vous font voir le bon côté des choses dans la vie. Invitez les à s'inscrire sur le blog (en haut et à droite), c'est GRATUIT !