Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Histoires pour réfléchir - Page 4

  • Contes d’éveil pour les adultes au coeur d’enfant...

    Vous l’avez peut-être remarqué, j’adore les histoires inspirantes. Je me suis risquée à en écrire quelques une d’ailleurs qui m’ont permis d’aborder des sujets parfois difficiles.

    Or je viens de « retomber » sur un livre que j’avais acheté il y a des années « Contes d’éveil pour les adultes au coeur d’enfant...» de Andrey Harvey (Editions de Mortagne). Quel régal de le redécouvrir!

    Le conte que j’ai envie de partager avec vous est celui de « La chasse aux J’AURAIS-DONC-DÛ ». Il est magnifiquement raconté dans le livre, mais je vous en fait ici un bref résumé moins poétique toutefois. Cliquez sur le lien ci-dessous si cela vous intéresse :


    Cette histoire raconte celle d’un jeune homme qui vit dans le Royaume de la sérénité, là où tout le monde est bien portant, confiant, heureux et ouvert aux autres. Notre héros entend parler d’un autre monde où les gens vivent dans la morosité, la peur et la culpabilité, symbolisés par des méchantes bestioles qui les piquent ! Tout enthousiaste de vérifier si ce monde existe réellement, il part à l’aventure et s’y retrouve plongé. Au début, il est encore plein de sa belle énergie. Mais au bout d’un moment, il se fait piquer par les bestioles et commence à déprimer et surtout à s’en vouloir d’avoir agi comme ceci et de ne pas avoir agi comme cela. Vous l’aurez compris, il a été piqué par la bestiole «J’AURAIS-DONC-DÛ ».

    contes d’éveil,culpabilité,regrets,se pardonnerIl perd un ami cher dans ce nouveau monde qu’il regrette d’avoir mal accompagné puis décide de rentrer chez lui dans le Royaume de la sérénité. Il se ressource doucement mais reste empoisonné par le fameux virus et finit même par le passer à d’autres. Les sages du Royaume se réunissent et tentent d’éradiquer le fléau en le tuant mais c’est finalement un enfant qui leur montre la solution en chantant.... Ce n’est pas en voulant tuer la CULPABILITÉ qu’on l’élimine, c’est en l’accueillant avec discernement et humour. Ainsi, la bestiole n’est plus nourrie !!

    contes d’éveil,culpabilité,regrets,se pardonner

    Je voulais partager cette histoire parce que la culpabilité est avec la peur l’une des sources de notre mal-être. Elle nous coupe littéralement de notre force de vie et du présent en nous ramenant sans cesse vers le passé.

    Le mieux est donc de la repérer de l’accueillir et de tenter de faire ce qui est juste dans l’instant. C’est de toute façon la seule chose constructive pour nous et pour les autres que nous puissions faire. Pour vous aider, vous pouvez aussi tapoter sur les points de l’EFT (voir mon article sur l’EFT) et dire « Même si j’ai une culpabilité par rapport à... je m’aime et je m’accepte" (3 fois sur le point Karaté), puis sur tous les points, vous tapotez « cette culpabilité ou ces regrets de... ». A vous de jouer.

    Et vous, quels sont les regrets et culpabilités que vous entretenez bien malgré vous ? Et s’il était temps de vous accueillir, de vous pardonner et de faire de votre mieux dans l’instant présent ?

    Belle journée à tous.

  • Y a-t-il une vie après?

    jumeaux.jpgVoici une petite histoire que je partage avec vous :-)

    Deux bébés discutent dans le ventre de leur mère :


    - Bébé 1 : Et toi, tu crois à la vie après l’accouchement ?

    - Bébé 2 : Bien sûr. C’est évident que la vie après l’accouchement existe. Nous sommes ici pour devenir forts et nous préparer pour ce qui nous attend après.

    - Bébé 1: Pffff... tout ça, c’est insensé. Il n’y a rien après l’accouchement ! A quoi ressemblerait une vie hors du ventre ?

    - Bébé 2 : Eh bien, il y a beaucoup d'histoires à propos de "l'autre côté"... On dit que, là-bas, il y a beaucoup de lumière, beaucoup de joie et d'émotions, des milliers de choses à vivre... Par exemple, il paraît que là-bas on va manger avec notre bouche.

    - Bébé 1 : Mais c’est n’importe quoi ! Nous avons notre cordon ombilical et c’est ça qui nous nourrit. Tout le monde le sait. On ne se nourrit pas par la bouche ! Et, bien sûr, il n’y a jamais eu de revenant de cette autre vie... donc, tout ça, ce sont des histoires de personnes naïves. La vie se termine tout simplement à l’accouchement. C'est comme ça, il faut l'accepter.

    - Bébé 2 : Et bien, permet moi de penser autrement. C'est sûr, je ne sais pas exactement à quoi cette vie après l’accouchement va ressembler, et je ne pourrais rien te prouver. Mais j'aime croire que, dans la vie qui vient, nous verrons notre maman et elle prendra soin de nous.

    - Bébé 1 : "Maman" ? Tu veux dire que tu crois en "maman" ??? Ah ! Et où se trouve-t-elle ?

    - Bébé 2 : Mais partout, tu vois bien ! Elle est partout, autour de nous ! Nous sommes faits d'elle et c'est grâce à elle que nous vivons. Sans elle, nous ne serions pas là.

    - Bébé 1 : C’est absurde ! Je n’ai jamais vu aucune maman donc c’est évident qu’elle n’existe pas.

    - Bébé 2 : Je ne suis pas d’accord, ça c'est ton point de vue. Car, parfois lorsque tout devient calme, on peut entendre quand elle chante… On peut sentir quand elle caresse notre monde… Je suis certain que notre Vraie vie va commencer après l’'accouchement.

  • Sabine découvre la Loi d’attraction !

    femme triste.pngSabine a tout juste 30 ans et sa vie ne ressemble à rien de ce qu'elle voudrait. Elle voudrait être en couple et est toujours célibataire. Elle voudrait faire un job qui l'enthousiasme, dans le domaine de la mode qu'elle adore et se trouve à bosser en tant que secrétaire dans un laboratoire pharmaceutique. Elle voudrait se trouver jolie et drôle et n'arrête pas de se trouver plein de défauts et de se trouver triste à mourir. Bref, sa vie est un fiasco. 

    Elle se dit que cela a sans doute quelque chose à voir avec son passé : une enfance difficile, bouleversée par de la violence domestique et des critiques de ses parents. C'est pour ça qu'elle va mal ! C'est de leur faute. D'ailleurs, si elle allait mieux cela voudrait dire que ce qu'ils lui ont fait subir n'a pas eu d'impact sur elle, alors il n'en est pas question. Elle préfère continuer à aller mal.

    Sauf que... continuer à leur en vouloir ne lui fait pas du bien. Sauf que... elle ne vit pas la vie dont elle rêve. Sauf que... ses parents sont ce qu'ils sont et qu'elle commence petit à petit à leur ressembler. Les critiques qu'ils lui faisaient, c'est maintenant elle qui se les fait. La violence qu'elle a vécue, c'est elle-même qui se l'inflige aujourd'hui.

    Mais comment sortir de cet enfermement ?

    arc-en-ciel_KM_o4b_apercu.jpgSon amie Mariette (et oui, elle a tout de même une amie ) lui a proposé d'aller assister à une conférence sur la Loi d'Attraction. Elle ne sait pas ce que c'est mais Mariette a été très enthousiaste pour avoir lu quelques livres sur la question et elle s'est laissée entraîner.

    Au début, elle n'a rien compris à la conférence. Comment, la vie qu'elle mène c'est le résultat inconscient de ses pensées ? Comment se peut-il qu'elle ait créé ce que justement elle ne voulait surtout pas ? Et là, bingo ! La conférencière explique que ce à quoi on prête attention, soit ce que l'on veut absolument, soit ce que l'on ne veut surtout pas, c'est cela qui advient dans sa vie ! Whaou ! ça ne l'arrange pas vraiment ! Jusqu'à présent, elle pouvait se plaindre et se juger victime des autres et de la vie et maintenant, elle perçoit que cela aurait un rapport avec son mode de pensée. Non ! ça n'est pas possible. Cela aurait trop d'implications. Elle serait obligée de revoir sa façon de penser, d'arrêter de critiquer tout, elle et les autres. Non ! c'est trop dur.

    Mariette, toujours aussi enthousiaste lui rétorque que si elle est là à cette conférence c'est qu'une partie d'elle l'a attirée et que ça répond au désir profond de son Etre. Bon, d'accord. Elle va y réfléchir et peut-être commencer à lire des livres sur le sujet. Après tout, elle ne risque rien essayer. De toute façon, la conférencière a expliqué qu'elle créé de toute façon sa vie par défaut (par ses pensées, ses émotions, ses paroles), alors autant essayer de la créer de façon délibérée dans le sens qui lui convient davantage. 

    Finalement, c'est plutôt intéressant de s'intéresser à ses émotions négatives et de les voir comment des voyants rouges sur son tableau de bord, indiquant que ses pensées ne sont pas alignées avec ses intentions profondes. Elle n'avaient jamais vu ça comme ça ! Des émotions comme signal d'alarme ! C'est déculpabiisant d'en avoir alors !

    Et puis de focaliser vraiment sur ce qu'elle veut plutôt que sur ce qu'elle ne veut pas, c'est plus amusant. D'ailleurs, la conférencière racontait plein d'anecdotes amusantes sur comment les choses se mettent en place, sur les synchronicités et les rencontres fortuites et surtout sur l'intérêt de se SENTIR BIEN à tout moment. Voilà un but fort intéressant ! C'est celui qu'elle vient de décider de se choisir. Se SENTIR BIEN quoi qu'il se passe, quelles que soient les personnes qui l'entourent. Et elle va mettre en oeuvre dès aujourd'hui quelques exercices proposés, notamment celui d'apprécier tout ce qui va déjà bien dans sa vie. Par exemple, elle peut dire qu'elle est en bonne santé, qu'elle a une amie fidèle et enthousiaste, qu'elle travaille dans un immeuble de standing, qu'elle a un appartement chaud et douillet, etc... C'est incroyable ce que le changement de regard amène comme informations différentes. Elle sent que la vie va devenir beaucoup plus intéressante même si la conférencière a prévenu que cela nécessitait de la persévérance et de la patience. De toute façon, elle n'a rien à perdre.

    Et vous quel nouveau regard allez-vous porter sur votre vie aujourd'hui ?

    Pssitt : je suis en train de concocter une formation de 2 jours en WE sur la Création délibérée. N'hésitez pas à me contacter si vous souhaitez être tenus informés.

    Belle journée.

    Sylvie 

  • A quoi sert la gratitude ?

    gratitude,remercier,loi d'attractionRemercier les autres pour un service rendu, pour un geste, pour un cadeau fait partie des bonnes pratiques relationnelles et est considéré comme une manifestation de savoir-vivre.

    Il en va autrement du fait de remercier la Vie pour tous les bienfaits qu’elle nous accorde ! Nous avons souvent tendance à focaliser sur ce qui ne va pas, sur ce qui nous manque, sur ce qui nous fait souffrir et par conséquent à tenir pour acquis ce qui fonctionne. Et aussi à attirer davantage ce qui ne nous convient pas, en lui donnant beaucoup de place dans nos pensées.

    Or, de nombreux auteurs en épanouissement personnel insiste sur l’importance de focaliser notre attention sur ce qui va bien, pour renforcer (ou activer) la sensation de bien-être que cela procure et attirer à soi davantage de bienfaits de la Vie. Car la gratitude ouvre le coeur et permet d'embrasser ce qui est plus grand que nous.

    Alors, de quoi pourriez-vous bien remercier la Vie aujourd'hui ?

    • d'être en bonne santé,
    • de vivre dans un lieu agréable,
    • d'avoir profité d'un beau rayon de soleil en sortant de votre voiture,
    • et d'ailleurs, peut-être d'avoir une voiture, qui roule !
    • du sourire d'un enfant,
    • d'un moment privilégié passé avec un(e) ami(e),
    • etc...
    Car en focalisant votre attention sur ce qui va bien, vous redonner du relief à tous les cadeaux que la vie vous envoie.
     
    Pssitt : je vous invite à vous offrir un beau cahier tout neuf (votre cahier de gratitude) et à y noter chaque jour les cadeaux, petits ou grands, que la Vie vous envoie. Vous verrez que plus le temps passe, plus vous percevez des cadeaux que vous ne pouviez pas voir auparavant. Et plus votre énergie s'en trouve remontée. 
     
    Et MERCI à vous d'être venu sur ce blog qui me permet de transmettre avec enthousiasme ce que j'ai compris ! Faites vos expériences et tenez-moi au courant... (en ajoutant vos commentaires sous l'article).

    gratitude,remercier,loi d'attraction 

     

     

  • Joyeux Noël!

    PERE NOEL.jpgLes fêtes sont l'occasion de retrouver notre famille, ceux que nous aimons et aussi ceux que nous ne pouvons éviter parce qu'ils font partie de la tribu!

    C'est aussi, l'opportunité de mesurer le chemin que nous avons parcouru depuis l'an dernier. Ce qui m'énervait l'année dernière chez l'un ou l'autre me laisse-t-il aujourd'hui indifférent(e) ou me fait-il sourire? Suis-je toujours en attente de reconnaissance de la part de mes parents (ou plutôt l'enfant intérieur en moi est-il toujours en attente) ? Est-ce que je me laisse toujours embarquer dans les mêmes scenarii répététifs ou est-ce je peux m'en déscotcher ?

    Et pour ceux qui ne sont plus en contact avec leur famille, par choix ou par obligation. Comment est-ce que je vis ces moments là ? Me suis-je trouvé une famille de coeur que j'ai choisie en conscience ? Est-ce que je vis un sentiment d'abandon ? Comment est-ce que je gère le face à face avec moi-même ? Est-ce un moment de plénitude et de reconnection ?

    En tout cas, après le Solstice d'Hiver, c'est un temps de remontée vers la lumière de l'Equinoxe. Un temps pour visualiser ce que vous voulez vraiment (et non ce que vous ne voulez pas) et un temps de GRATITUDE pour tous les cadeaux que la Vie vous a envoyés et vous envoie encore.

    Alors, je vous souhaite un Noël plein de Joie dans le coeur et de Connection avec vous-même et votre tribu de Sang et/ou de Coeur.

    Belle fin d'année.

    Bises du coeur.

    Sylvie 

  • 12 conseils de la police pour faire de votre enfant un « bon » déliquant !

    autorité juste,éduquer son enfant,erreurs à éviter en éducationVoici une note que j'ai publiée en juin et qui redevient d'actualité en cette rentrée scolaire. 

    Il s'agit d'un texte paru, il y a quelques années, dans une revue américaine:

    1. Dès l'enfance, donnez-lui tout ce qu'il désire. Il grandira ainsi en pensant que le monde entier lui doit tout.
    2. S'il dit des grossièretés, riez. Il se croira malin.
    3. Ne lui donnez aucune formation spirituelle. Quand il aura 18 ans, il "choisira de lui-même".
    4. Ne lui dites jamais : "c'est mal". Il pourrait faire un complexe de culptabilité. Et plus tard, quand il sera arrêté pour vol d'autos, il sera persuadé que la société le persécute.
    5. Ramassez ce qu'il laisse traîner. Ainsi, il sera sûr que ce sont toujours les autres qui sont responsables.
    6. Laissez lui tout lire. Stérilisez sa vaisselle mais laissez son esprit se nourrir d'ordures.
    7. Disputez-vous toujours avec lui. Quand votre ménage craquera, il ne sera pas choqué.
    8. Donnez-lui tout l'argent qu'il réclame. Qu'il n'ait pas à le gagner. Il ferait beau voir qu'il ait les mêmes difficultés que tous.
    9. Que tous ses désirs soient satisfaits : nourriture, boisson, confort, drogue éventuellement. Sinon, il serait "frustré".
    10. Prenez toujours son parti. Les professeurs la police lui en veulent à ce pauvre petit !
    11. Quand il sera un vaurien, proclamez vite que vous n'avez jamais rien pu en faire.
    12. Préparez-vous à une vie de douleur. Vous l'aurez !

    Derrière ce côté provocateur du texte, il y a plein de pistes de bon sens.

    L'autorité "juste" n'est pas celle qui dit "amen" à tout. Elle sait poser le cadre et le faire respecter.

    Elle sait protéger, sans cautionner les comportements inadaptés.

    Elle sait encourager la responsabilité à chaque étape de la vie de l'enfant et lui donne le sens de la réussite par son effort personnel.

    Pssit : si vous avez aimé ce blog, inscrivez-vous sur la Newsletter gratuite en haut à droite.