Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Histoires pour réfléchir - Page 3

  • Histoire des petits gestes qui paraissent inutiles

    L'Etoile de Mer

    Alors qu'il marchait à l'aube sur la plage, un vieil homme vit devant lui un jeune homme qui ramassait des étoiles de mer et les jetait à l'eau. Il finit par le rejoindre et lui demanda pourquoi il agissait ainsi.

    Le jeune homme lui répondit que les étoiles de mer mourraient s'il les laissait là jusqu'au lever du soleil.

    « Mais la plage s'étend sur des kilomètres et il y a des millions d'étoiles de mer, répliqua le vieil homme. Quelle différence cela va-t-il faire ? »

    Lire la suite

  • L’histoire de Roberte qui voulait pacifier son abandon

    femme souriante.jpgRoberte a 40 ans. C'est une belle femme dans la plénitude de sa maturité. Quand on la voit s'activer, on se dit que c'est une femme forte, dynamique et enviable. A y regarder de plus près, il arrive parfois que son regard se voile de tristesse et de mélancolie. Mais ce regard, elle évite de le laisser paraître lorsqu'elle est entourée.

    Sa blessure est profonde. C'est celle de l'abandon. Abandonnée à sa naissance par sa mère devant un orphelinat, elle garde de cette rupture prématurée l'idée qu'elle n'a pas de valeur, qu'elle a quelque chose qui cloche. Alors, elle se démène pour montrer au monde qu'elle est utile et qu'elle peut contribuer. Mais la blessure revient par vagues. Elle n'a d'ailleurs pas choisi d'avoir d'enfants. Que pourrait-elle transmettre d'une histoire qu'elle ne connaît pas.

    Lire la suite

  • Quelles sont vos priorités dans la Vie?

    Un jour, un vieux professeur fut engagé pour donner une formation sur la gestion du  temps à un groupe d’une quinzaine de dirigeants de grandes entreprises. Le vieux professeur n’avait  qu’une heure pour faire « passer sa matière ».

    Debout, devant ce groupe d’élite, le vieux professeur les regarda un par un, lentement, puis leur dit : « Nous allons réaliser une expérience ». De dessous la table qui le séparait de ses élèves, le vieux professeur sortit un immense pot  qu’il posa délicatement en face de lui.

    Ensuite, il sortit environ une douzaine de cailloux à peu près gros comme des balles de tennis et les plaça, un par un, dans le grand pot. Lorsque le pot fut rempli jusqu’au bord et qu’il fut impossible d’y ajouter un caillou de plus, il leva lentement les yeux vers ses élèves et leur demanda : « Est-ce que ce pot est plein ? ».

    Lire la suite

  • L’histoire de Clotilde qui ne connaissait pas sa valeur

    MC900341859.JPGClotilde a 22 ans. Son petit nez retroussé et ses taches de rousseur lui valent souvent des remarques moqueuses de ses camarades de promo. « T'as pris le soleil derrière une passoire ! » ou « Tu joues de la trompette sans instrument ? ». Clotilde sourit bravement, mais ça la vexe. Déjà que depuis toujours elle a entendu ses parents lui seriner « Je ne sais pas comment tu te débrouilles ma pauvre fille, mais t'es toujours mal fagottée. Regarde ta sœur et prends exemple  ! ».  Des efforts, elle en a fait des tonnes. Pour être bonne en classe, réussir son concours. Tantôt elle était la meilleure et là elle se sentait exister, tantôt elle rejoignait le peloton des « corrects» et alors là le moral était en berne. C'est d'ailleurs ça son problème si elle y pense. Si elle se compare aux autres, elle n'est jamais assez bien. Trop ceci ou pas assez cela. C'est fatigant à la fin ! En même temps, si elle ne se compare à personne elle ne sait pas ce qu'elle vaut. Étrange ! N'aurait-elle pas de valeur en tant que telle ? Et si elle en avait une ce serait quoi ?

    Lire la suite

  • Nous nous redéfinissons chaque jour

    Nous pensons souvent à tort avoir une personnalité immuable. Nous disons de nous que nous sommes comme ceci ou comme cela, que nous sommes capables ou incapables de faire telle ou telle chose. Et ceci demeure vrai tant que nous y croyons.

    En réalité, cette permanence n'existe pas. Nous choisissons inconsciemment chaque jour de fonctionner, d'être à l'image que nous nous représentons de nous-mêmes. Si nous pensons que nous sommes "timides", alors nous nous accrochons -malgré nous- à cette image, comme si en changer nous rendait déloyal à nous-mêmes ou nous paraissait complètement impossible. Nous renforçons notre programme inconscient et nous lui permettons de continuer à tourner, comme un programme caché qui s'activerait tout seul.

    Il n'en est rien. En fait, nous avons la possibilité de nous redéfinir chaque jour et de choisir qui nous voulons être : audacieux, courageux, calme, entreprenant, etc. Même si les comportements ne nous sont pas familiers, ce choix nous est accessible et la prise de risque identitaire qui consiste à OSER est à notre portée.

    Alors, qui allez-vous choisir d'être aujourd'hui ?

  • Le couple, révélateur de nos parties blessées!

    parler aux enfants.jpgJérôme est agacé. A chaque fois que Sandrine entre dans son bureau à la maison, il se sent irritable et lui répond sèchement « C’est pour quoi ? ». Elle est pourtant pleine de bonne volonté. Parfois, c’est pour lui apporter un café, parfois pour lui faire une petite bise, parfois encore pour lui demander un service. Toutefois, il vit ces intrusions dans son espace privé comme des agressions. Et Sandrine est blessée et ça a des répercussions sur leur sexualité. Comme elle ne se sent pas accueillie dans la journée, elle a du mal à l’accueillir le soir. Du coup, il est encore plus agacé le lendemain lorsqu’elle passe la tête à la porte de son bureau. Ils ont bien essayé d’en parler ensemble, mais ils tournent en rond.

    Depuis quelque temps, Jérôme se dit qu’il a peut-être quelque chose à comprendre sur lui-même et que cette réaction épidermique le renseigne sur une partie de lui qui n’a pas encore été entendue.

    Alors, sans en parler à Sandrine, il décide d’aller voir un psy. Ce n’est pas vraiment son truc. C’est plutôt Sandrine qui est branchée par le développement personnel d’habitude. Mais là, il se dit qu’il veut sauver son couple.

    En arrivant dans le cabinet, il expose ce qui l’amène et est surpris de sentir monter une émotion. En disant, « je me sens menacé lorsque ma femme entre dans mon bureau » il s’étonne de ressentir autant de colère que de peur. Petit à petit, le thérapeute l’amène à rencontrer celui qu’il a été au moment où il s’est senti « menacé » : un petit garçon terrorisé qui voit son père faire irruption dans la chambre pour le « corriger ». Guidé par le thérapeute, il prend le temps d’accueillir en lui cet enfant et de reconnaître ce qu’il a vécu. C’est incroyable comme il se sent réunifié et apaisé.

    Ce qu’il ne sait pas encore, c’est que Sandrine aussi est allée voir un thérapeute. Elle a aussi mis en lumière la petite fille en elle qui se sentait abandonnée et exclue lorsque son père travaillait dans son bureau. Elle a recontactée la tristesse, la solitude de celle qui en elle continuait à se manifester dans des comportements d’intrusion. Elle a pris la petite fille qu’elle était contre son cœur, l’a entendue et comprise et se sent en paix avec cette partie d’elle.

    En se retrouvant le soir, tous deux évoquent leurs journées. Surprise ! Ils constatent qu’ils ont eu la même démarche et la même intention. Ils verront bien demain si tout ceci a des répercussions dans leur vie. Mais déjà ils ont fait un pas vers eux-mêmes qui leur a permis de faire un pas vers l’autre.

    Évidemment, ils auraient pu aussi s’offrir un stage couple. C’est peut-être ce qu’ils s’autoriseront la prochaine fois. C’est intensif et ça peut être un cadeau à s’offrir !

    Si vous aussi avez l’impression de tourner en rond, d’être dérangé (e) par votre conjoint au-delà de l’ordinaire, c’est peut-être l’occasion de vous poser et de vous rencontrer tous deux différemment : dans un cadre sécure et sans jugement où chacun de vous (et toutes vos parties !) pourront être accueillies.

    Inscrivez-vous vite au prochain stage « Devenir un couple créateur » et cliquez sur la plaquette ci-après Flyer Couple 2014 def.pdf. Pour en savoir plus, www.choisirdetresoi.com (onglet COUPLE).